Mauritanie pays de pierre et de désert

désert de mauritanie

Îles de chimères, déchirant les voiles du désert, les oasis mauritaniennes sont autant de visions charmant l’imagination. Défiant la rudesse des étendues dorées, les oueds y déroulent toute leur sensualité à l’ombre des palmeraies, tandis que les ruelles ensablées résonnent des grandeurs passées. Cités anciennes ou citadelles évanouies, elles content encore le faste des caravanes et la sagesse des érudits. Surgissant du fond des âges, leurs mythes, comme toujours sur le fil de l’oubli, enivrent et fascinent, lors d’un voyage liberté…

Voyage en Mauritanie

Blottie au creux de dunes roses, l’oasis de Chinguetti célèbre les splendeurs de l’Islam. Cité et berceau de la foi, ses ruelles enlacées s’imprègnent de la ferveur des pèlerins. De ses douze mosquées d’antan, il n’en reste qu’une, dont l’appel du muezzin depuis son minaret carré, trouble encore les ksour muets. Quant à ses bibliothèques regorgeant de livres religieux, elles lui valent le titre de 7e ville de l’Islam, protégée par l’Unesco. Mais la force majestueuse de Chinguetti relève aussi de son combat contre le vent tourmenté du désert qui menace sans cesse l’oasis d’ensablement.

Nichée dans un canyon de roches noires, l’oasis d’Atar dévoile à l’horizon ses palmiers dressés tels des forteresses. Ville charnière des caravanes d’autrefois, elle a su protéger sa célèbre mosquée des attaques des pillards. Au fil de son oued, se déploient ses merveilleux jardins dédiés à la culture des dattes. Mais un séjour à Atar est avant tout une promesse de départ vers les dunes ocre du plateau de l’Adrar, lors d’un circuit en rando chamelière.

Au cœur de hautes falaises éclatées pointant vers le ciel, l’oasis de Tergit se révèle dans toute sa majesté. Caresse de paix et de fraîcheur, cet éden de verdure aux maisons de hutte, charme, lors d’une méharée ou d’une randonnée, par sa pureté. Ses ruelles et ses passages ensablés mènent vers sa source miraculeuse, véritable joyau de sa minuscule palmeraie. Piscine naturelle aux eaux tièdes coulant le long de parois rocheuses, elle offre, hors du temps, un décor chimérique et poétique.
Du désert saharien au parc national du banc d’Arguin

4×4 sur les pistes du desert Mauritanien

En Mauritanie, pays des pierres et du désert, s’affrontent et se défient les vents de l’Alizée et l’Harmattan. De ce combat de titans sont nées les rondeurs des dunes ocre, les falaises tranchées et les roches sculptées du Sahara, décor fantasque et labyrinthique qui s’ouvre de son immensité. Et lorsque le sable vient mourir dans les eaux de l’océan Atlantique, surgit alors, tel un mirage, la nature préservée du parc national du Banc d’Arguin. Au rythme lent d’une randonnée chamelière, en 4×4 ou en trek, laissez-vous emporter, lors d’un voyage sur mesure, par les soupirs légendaires et infinis de la Mauritanie.

4x4 sur le spistes de Mauritanie

« Coin de nature sauvage, vierge et qui ne ment pas », c’est ainsi que Théodore Monod qualifiait le massif pour lequel il s’éprit d’amour : l’Adrar. Île montagneuse, aux sombres plateaux tabulaires, il révèle lors d’une randonnée chamelière, ses secrets tourmentés. A ses falaises mauves répond le noir de ses sculptures de grès, dédales de paysages qui mènent lors d’un circuit vers les dunes roses de l’Erg Ouarane. Puis viendront l’onctuosité et les rondeurs de l’Erg Amatlich. Tapis au creux d’une dune blonde, sous une pluie d’étoiles, vous savourerez depuis votre bivouac le silence du monde.

Coupant les étendues de sable de leur âpre beauté, les massifs du Tagant surprennent, lors d’un raid ou d’un trekking, par leur univers si singulier. Celui que les nomades surnomment « la petite forêt » enferme en son sein des citadelles éternelles faites de falaises de grès et de gorges déchiquetées. Ici et là, les ergs ocre, les roches noires, les pierres roses laissent échapper les douceurs des oueds. Ébréchant l’aspérité du désert, ils nourrissent les étonnants acacias et euphorbes du désert. Mais le Tagant doit aussi sa réputation à ses ksars millénaires, comme autant d’empreintes du rayonnement de la civilisation maure et de l’opulence de ses caravanes d’antan.

Sur la côte Mauritanienne, le parc national du Banc d’Arguin

Né de la rencontre des sables du désert et des vagues agitées de l’océan, le parc national du Banc d’Arguin vous dévoilera, lors de vos vacances, en voyage à pied ou en VTT, sa faune atypique. Ici, seules les danses des gazelles, des hyènes et des chacals troublent les chants des oiseaux venus trouver dans ces centaines d’îlots un confortable lieu de reproduction. Quant aux pêcheurs du désert, les Imraguens, ils perpétuent de siècle en siècle un art de vivre exclusivement tourné vers l’horizon infini de l’océan Atlantique.
A la rencontre des Maures

Tribu issue de l’union du sable et du vent, les Maures ont offert leur nom à leur pays, la Mauritanie. Peuple de cavaliers, digne et hospitalier, ils ont su, à travers les siècles, apprivoiser l’âpreté du désert. Hommes de courage et de cœur, ils vous souffleront, lors d’une rando liberté, au détour d’une fébrile oasis, les secrets du Sahara. Car derrière leur silhouette voilée, comme pour mieux en préserver les mystères, vibre une culture millénaire faite de poésie, d’art, d’amour et de bravoure.

Emblème de la paix et de l’hospitalité, le thé revêt une importance immémoriale dans la tradition maure. Signe d’appartenance au désert, le rite veut que l’on en déguste trois tasses à la suite. Les aromes révèlent alors leur plus âpre puissance, à l’image de l’immensité saharienne. La légende raconte même que « le premier est doux comme la vie, le second est fort comme l’amour et le dernier amer comme la mort » et, vu le regard du nomade qui vous tend votre verre, on a envie de le croire !

pierre dans le desert mauritanien

Si les Maures tiennent tête au désert, c’est parce que leurs chants, leurs danses et leur poésie sont autant de vibrants hommages aux étendues sableuses. Ainsi, lors d’un voyage aventure en rando, il ne vous faudra pas manquer les Guetnas, les fêtes des dattes, qui ont lieu chaque mois de juillet et d’août dans les oasis de Mauritanie. Au son des tambourins et des chants traditionnels, les nomades cueillent alors les précieux fruits. L’occasion aussi pour eux de dévoiler leur talent d’artisan. L’art du cuir offre à lui seul une source infinie d’émerveillement. Formes, couleurs, symboles…tout concourt à la beauté d’un savoir-faire raffiné et poétique.

Enfin, lors de votre séjour, découvrez l’art des femmes de Mauritanie : le henné. Lié à l’élégance et à la beauté, objet de poème et d’amour, il est devenu, au fil du temps, un véritable mode d’expression. Les mains et les pieds deviennent alors des toiles d’artistes qui déversent, en rouge et noir, toute leur fantaisie et leur imagination aux pouvoirs magique et hypnotique.

Ces articles peuvent vous plaire

Les Îles du Cap Vert et ses terres volcaniques Né de la rencontre des vents et des marées, le Cap-Vert forme une étonnante mosaïque. A la croisée de l’Europe, de l’Afrique et de l’Amérique, ses terres volcaniques ont vu défiler...
Les Massifs de l’Atlas Marocain Indomptable, majestueux, l’Atlas marocain culmine avec les récits légendaires, construit les mythes. Ici les vallées tutoient les géants et les caresses des montagnes parlent aux â...
Voyage au coeur des Oasis du désert du Sahara Îles du désert, comme oubliées du temps, les oasis sahariennes sont autant de caresses de paix et de fraîcheur. Défiant la rudesse du sable, les oueds y déroulent leurs traces sinu...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de